Soyez la bienvenue sur le blog de Julien DEMBELE

Are you ready to change the way you live?


"Humanity already possess the fundamental scientific, technical, and industrial know-how to solve the carbon and climate problems..."
Stephen Pacala and Robert Socolow

jeudi 19 septembre 2013

La grippe aviaire dans la viande de volaille : Alerte 2013 FAO pour une nouvelle saison

On se rappelle les dégâts et le trouble causé par l’épidémie de la grippe aviaire dans nos sociétés ces dernières années.  Moi je me souviens bien de ce qui c’était passé dans mon pays (Burkina Faso) en
2006.
C’était la première fois qu’une question d’épidémie de la grippe aviaire chez la volaille soit aussi abordée par les médias du pays. Peut-être que c’était la plus grande épidémie qui se soit produit a notre époque. Des cas avaient été signalés dans les deux plus grand centre du pays, où l’élevage de volaille est le plus intensif.
Beaucoup d’éleveurs ont enregistré d’énorme pertes. Les restaurants et les distributeurs de la chaine de volaille ont vu leur chiffre d’affaire réduit considérablement, à cause des mesures prises par les autorités pour protéger la santé de la population. A vrai dire, c’était le désordre ! Certains faisait courir des rumeurs « qu’on ne court rien en consommer le poulet dans les restaurants », d’autres se fiaient à ce que disent les autorités.
Je me rappelle aussi, quand nous étions enfants au village ; nous ne connaissions rien de ce qu’on pouvait appeler « grippe aviaire ».  En tous cas, il y avait par moment des vagues de poulets qui mourraient dans les villages, mais on s’empressait de les consommer sans être dissuadés par les parents. Nous en avons bien consommé,  et par la grâce de Dieu, on est encore vivant.
Il faut savoir que la grippe aviaire est aussi  dangereuse  pour la santé animale que pour la santé humaine.
Selon les autorités, le cas du Burkina Faso en 2006 était causé par le virus H5N1 de l’influenza aviaire. Les études mené dans le sens de pouvoir prévenir d’autre épidémie au virus H5N1 dans nos pays ont été bien concluant, selon la FAO. Les autorités en charges de la santé animales sont aujourd’hui capables de détecter ce virus a travers les pays et leurs frontières. Mais, il y a un autre virus le H7N9, qui est cause aussi la grippe aviaire. Il y a des difficultés à pouvoir bien détecter ce dernier.
Selon la FAO, un autre épisode de grippe aviaire est à l’horizon. C’est pour cela elle à lancé le 16 septembre une nouvelle mise en garde concernant les virus H7N9 et H5N1 de l'influenza aviaire à l'approche de la saison de la grippe.
Cette mise en garde de la FAO s’adresse à tous, autorités, éleveurs, distributeurs, restaurateurs, consommateurs. Si vous êtes éleveur de volaille, approchez-vous des autorités  pour assurer la santé à vos animaux. Si vous êtes distributeur, assurez-vous de traiter avec le bon éleveur. Si vous êtes restaurateur, assurez-vous de vous approvisionner en volaille en bonne santé. Si vous êtes consommateur, assurez-vous de passez au bon restaurant ou de vous ravitaillez chez le bon distributeur.  Et bien sur, si vous êtes autorité, mettez au service de la santé animale et humaine tous les moyens qui vous ont été accordés par les institutions internationales et par l'Etat.
Bonne traversée de la saison de grippe aviaire à tous !

Par Julien DEMBELE, Msc. Toxicologie Environnementale, Nutrition et Technologie Alimentaire